Vous êtes ici : Accueil > Unité de rééducation : troubles des apprentissages TSL-TSA > Interview d’Evelyne Cabibel par la classe 3
Publié : 15 juin 2012

Interview d’Evelyne Cabibel par la classe 3

Depuis plusieurs années, Evelyne Cabibel anime bénévolement un atelier « terre » ou poterie dans les classes de l’unité de rééducation. Après la dernière séance en classe, nous nous sommes installés pour l’interviewer…

JPEG - 16.8 ko

(Steeven) Depuis quand vous faites de l’Art ?

Depuis l’âge de 10-12 ans

(Pierre) Est-ce que vous aimez la sculpture ?

C’est ma grande passion. J’en fais tous les jours, comme de la gymnastique.

(Thomas) Où se fait la cuisson des terres ?

Il faut un four spécial à plus de 1000 degrés. Comme beaucoup d’artistes qui donnent des cours, qui font travailler les jeunes, j’utilise le matériel qui est sur place. Parce que, évidemment, je n’ai pas de four. Voilà pour la question de la cuisson.

(Mohamed) Est-ce que tu fais des tours comme la tour de Pise ?

Non, je ne fais que des humains. Je ne suis que dans la représentation humaine : des hommes, des femmes, des enfants. Je tourne autour de la famille.

(Steeven) Il faut combien de temps à peu près pour faire une sculpture ?

Ça dépend des gens, moi, en général je fais des séquences de deux heures. Pendant longtemps, je mettais une petite semaine. Maintenant, je mets trois, quatre jours, environ 8 heures pour faire une œuvre.

(Thomas) Mais la sculpture ne sèche pas, ne durcit pas ?

La terre sèche bien sûr mais je mets un sac plastique dessus que j’attache avec une pince à linge en bas et ça ne bouge pas, l’œuvre peut se garder comme ainsi pendant une quinzaine de jours.

(Nadir) Est-ce qu’on peut faire pousser une fleur dans un pot que l’on a fait ?

Oui, si le pot est en terre cuite avec un trou en dessous, tu peux y faire pousser une fleur. C’est ce que tu trouves dans des jardineries.

(Nadir) Peut-on faire pousser une fleur dans la terre utilisée pour faire les pots ?

Je ne suis pas botaniste spécialement mais je ne pense pas que cela fonctionne. Il y a des terres argileuses près des fleuves mais je ne sais pas si cela suffit. Il faudrait poser la question.

(Steeven) D’où vient l’argile, tu la trouves où ?

Je ne trouve pas l’argile dans la terre, je l’achète chez des marchands.

(Tony) La terre et l’argile c’est presque pareil ?

Il faut dire terre glaise ou terre argileuse, parce que la terre que tu vas ramasser dans ton jardin, ce n’est pas de l’argile.

JPEG - 22 ko

(Nadir) La terre ou l’argile, ça coûte combien à peu près ?

Le grand bloc de 10 kg que j’utilise ici c’est 5 €. Ce n’est pas excessivement cher ! Parce que 10 kilos c’est pas mal déjà.

(Steeven) Tu en utilises combien ?

Avec un bloc de 10 kg, je fais deux pièces, deux grosses pièces en moyenne. Si je fais des bébés, j’en ferai plus.

(Mohamed) Si tu mouilles de la terre, tu peux l’utiliser ?

Pas exactement. Si je prends l’exemple du sable au bord de la mer. On peut faire des châteaux de sable, vous avez l’habitude. Eh bien, les châteaux de sable tiennent parce que le sable est mouillé mais dès qu’il sèche ça ne va pas tenir, si une vague arrive, tout s’écroule. La terre du jardin c’est pareil, elle va vous coller un peu sur les mains mais si elle n’est pas assez argileuse, vous ne pouvez pas faire des personnages avec. Il faut spécialement la chercher près des fleuves pour avoir de la terre vraiment argileuse.

(Nadir) Qui a inventé la poterie ?

En 1912, des savants ont découvert une grotte. Ils ont découvert des terres crues, il n’y avait pas de cuisson à ce moment là. Ces terres crues datent de la préhistoire. L’histoire du travail de l’argile remonte à la préhistoire.

(Nadir) Est-ce que tu peux me citer trois personnes célèbres qui ont fait de la poterie ?

Il y a Auguste Rodin, le plus célèbre. Auguste Rodin était un modeleur, il a travaillé l’argile. Il y avait aussi Jean-Baptiste Carpeaux, il a fait des bébés, des esquisses magnifiques.

(Steeven) Est-ce que tu connais la sculpture la plus grande ?

On dit que les vrais sculpteurs ont tendance à faire de plus en plus gros. Moi-même quand j’étais jeune, j’avais réussi à faire des personnages très grands. Les œuvres de Rodin sont très grandes… Mais moi je suis plutôt pour les œuvres intimistes, plus petites. Il y a des œuvres beaucoup plus grandes mais elles ne sont pas en terre cuite.

(Marine) Est-ce que vous avez fait beaucoup d’œuvres ?

Ah, je ne sais pas exactement, je ne peux pas les compter. J’en ai fait beaucoup. J’en fais depuis l’âge de 10 ans, cela fait pas mal, ça remonte à une cinquantaine d’année. Ça fait beaucoup d’années quand même.

(Vasco) Vous en faites depuis que vous êtes toute petite ?

J’ai commencé vers l’âge de 10-12 ans.

(Vasco) Et même grande ?

Oui, parce que la sculpture on peut en faire à tous les âges. J’ai commencé comme vous avec du modelage, de l’argile comme çà. Après à l’âge adulte, on peut en faire un métier comme Auguste Rodin, les grands sculpteurs. Où alors, il y a des gens comme moi, j’étais enseignante, qui faisait çà à côté.

JPEG - 21.4 ko

(Steeven) Est-ce que tu viens pour le plaisir ou pour nous apprendre ?

Pour le plaisir de partager ma passion du modelage avec vous, pour vous apprendre dans un deuxième temps car toute passion passe par le travail, l’apprentissage, pour avancer.

(Pierre) Tu étais maîtresse ?

Oui, pendant toute ma carrière, en maternelle avec les petits enfants puis avec les adolescents pendant vingt ans à l’hôpital.

(Tony) Tu fais d’autres choses que des personnages ?

Non, seul l’humain m’intéresse !

(Nadir) Est-ce qu’une de tes œuvres est dans un musée ?

Dans un musée, non, je ne suis pas assez forte ! Mais sur un marché d’artistes à Paris.

(Steeven) Tu as participé à des tournois ?

Participant au club artistique de Bicêtre pendant des années, j’y ai gagné une coupe et une médaille !

(Nadir) Est-ce que quand tu vas au marché tu vends les œuvres ?

Un peu, oui, mais c’est surtout le contact avec les gens qui me passionne.

(Mohamed) Il y a quoi d’autres au marché ?

Des peintures, des photos, des céramiques, des chapeaux…

Nous vous remercions d’avoir répondu à nos questions. Nous vous remercions pour l’ atelier terre et de nous avoir transmis votre passion pour la sculpture et le modelage.

Marine, Thomas, Mohamed, Steeven, Nadir, Tony, Pierre et Vasco.